Accueil   >   Informations économiques   >   Secteurs   >   Tourisme : Madagascar, l'îl...

Langue utilisée :

  • fr
  • Eng
  • ch

EDBM

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Tourisme : Madagascar, l'île des contrastes

Tourisme : Madagascar, l'île des contrastes

Ses différentes zones climatiques et sa variété de paysages procurent au pays de contrastes un énorme potentiel touristique : des hautes montagnes aux plaines fertiles semées de rizières en terrasses, des vastes savanes sèches aux forêts tropicales, des 5.000 km de côtes protégées en grande partie de récifs coralliens aux nombreuses îles tropicales avec de belles plages au sable blanc, d’un paysage calcaire spectaculaire avec de nombreuses tours de karst aux rivières souterraines et grottes diverses, ….

A cela s’ajoute une biodiversité hors du commun avec un taux d’endémisme très élevé : près de 80% pour la flore (orchidées noire et blanche, palmiers, Ravinala, baobabs, Népenthès, plantes médicinales, …) et un taux encore plus élevé pour la faune. Pour n’en citer que quelques exemples :

  • Plus de 90% des espèces de lémuriens ne se propagent naturellement qu’à Madagascar ;
  • Des 250 espèces d’oiseaux que l’on retrouve dans l’île, 106 sont endémiques ;
  • 98% des reptiles et des amphibiens du pays – y compris les caméléons, les geckos, les crocodiles, les tortues et les serpents – ne se trouvent qu’à Madagascar ;
  • 92% des poissons d’eau douce sont également endémiques tandis que les récifs coralliens le long de la côte abritent une vie marine époustouflante.

Un autre attrait de l’Île Continent est sa diversité culturelle avec ses 18 tribus et presque autant de cultures. Les styles de vie, les architectures et les traditions particulières tirent leur source de l’origine lointaine des Malgaches venant de l’Indonésie, de l’Inde, de l’Afrique, de l’Arabie, …. La grande variété des produits et techniques artisanaux témoigne également de cette diversité culturelle.

Le capital touristique exceptionnel de Madagascar lui a permis d’intégrer les Îles Vanilles (Maurice, Réunion, Seychelles, Madagascar) pour conquérir une part du nouveau marché touristique en s’appuyant sur les forces et la complémentarité de chaque île. L’évolution remarquable du nombre de touristes sur les 3 dernières années, notamment l’arrivée de croisiéristes, témoignent déjà du dynamisme de secteur tourisme à Madagascar. Cette croissance importante de la demande a besoin d’être soutenue par une offre adéquate notamment en termes d’infrastructures d’accueil.

Arrivée des touristes aux frontières et recettes

tourisme

Cadre juridique

  • Loi N°95-017 du 25 août 1995 portant Code du Tourisme
  • Annexe I à l’Arrêté N°4912/2001/MINTOUR du 19 avril 2001
  • Annexe II à l’Arrêté N°4889/2001/MINTOUR du 19 avril 2001

Liens utiles